Un poco del Chocó, réserve naturelle de 15 hectares dans la province de Pichincha a pour objectif principal de protéger le Chocó et les Andes tropicales. La plus grande partie la réserve est composée de forêt primaire avec un faible degré d'intervention. Des activités d'éducation, de recherche et de conservation de l'environnement y sont menées au niveau régional et la gestion durable des terres est encouragée.

La région du Chocó est une région qui englobe le nord-ouest de l'Équateur et le sud-ouest de la Colombie. Cette région a été identifiée comme l'une des zones les plus importantes pour la conservation au monde en raison de sa grande diversité biologique et des fortes pressions qu'elle subit. Les fortes précipitations, les conditions tropicales mais aussi son isolement (séparation du bassin amazonien par la cordillère des Andes) ont contribué à faire de la région du Chocó l'une des plus diversifiée de la planète.

La fragmentation de l'habitat naturel est l'une des principales menaces qui pèsent sur cet écosystème. Les principales causes de cette perte d'habitat sont la déforestation illégale et l'utilisation accrue des terres pour l'agriculture. La pollution, l'exploitation minière et d'autres pratiques non écologiques menacent également la région équatorienne du Chocó Andino, malgré sa récente reconnaissance en tant que réserve de biosphère.

Un poco del Chocó (UPDC) est situé dans la province de Pichincha, au nord-ouest de l'Équateur, à environ trois heures de route de Quito. La réserve naturelle de 15 hectares est située dans une zone de transition entre deux points chauds de la biodiversité : le Chocó et les Andes tropicales. La réserve est située à une altitude comprise entre 950 et 1200 mètres. La température moyenne annuelle est d'environ 18ºC. Pendant la journée, la température varie entre 16º et 26ºC. Dans cette zone, vous pourrez observer des forêts tropicales de montagne avec différents degrés d'intervention humaine. La plus grande partie la réserve est composée de forêt primaire avec un faible degré d'intervention.

L'un des principaux objectifs de l'UPDC est de protéger la forêt tropicale située dans l'environnement de la réserve. C'est pourquoi des activités d'éducation, de recherche et de conservation de l'environnement y sont menées au niveau régional et la gestion durable des terres est encouragée. En outre, ils collaborent avec des initiatives locales de protection de la nature et des organisations non gouvernementales équatoriennes.

Équateur
4 jours
Voyages scientifiques chez les oiseaux Voyages scientifiques chez les oiseaux

Votre expert voyage

Xavier Amigo

Conseiller voyages naturalistes, Botaniques, Herpetologiques, guide résident ornithologique. Co-responsable Fixing et contact professionnels.

Xavier Amigo
xavier@ecuador-experience.com
Contactez notre expert
4 4 jours

Jour 1 : Arrivée à la réserve - introduction au suivi oiseaux

https://birding-experience.com/wp-content/uploads/2022/06/UPDC-Oiseau-CHO_D2-42-1240x700.jpg

Nous quitterons la ville de Quito le matin en direction de la réserve "Un poco del Chocó". Sur le chemin, nous pouvons faire une halte dans le jardin des colibris d'Alambi pour profiter de ces joyaux volants et commencer avec les premières observations d'oiseaux dans la région. Après l'accueil par l'équipe d'UPDC, nous déjeunerons dans la réserve et nous assisterons à une conférence sur la sécurité et les différents travaux effectués dans la réserve. Nous parlerons également du suivi à long terme de l'avifaune, un élément essentiel de l'étude des populations d’oiseaux dans la réserve Un poco del Chocó. Les données recueillies grâce à ce suivi nous fournissent des informations précieuses sur les changements possibles de l'écosystème, sur la démographie des populations d'oiseaux, sur l'utilisation et la diversité des habitats, ...

Dans l'après-midi, nous placerons les filets japonais nécessaires à la préparation de notre session de baguage du lendemain.

Dîner et nuit à la réserve UPDC.

transport de Quito à la réserve de l'UPDC, arrêt au jardin des colibris, guide naturaliste.

Jour 2 : Baguage et études polliniques sur les colibris

https://birding-experience.com/wp-content/uploads/2022/06/UPDC-Cabezon-3209-1240x700.jpg

Afin d'étudier plus en détail les communautés d'oiseaux de la réserve, un projet de baguage à long terme est en cours. Les oiseaux, en particulier les passereaux, sont capturés à l'aide de filets japonais, ils sont pesés, mesurés et inspectés pour détecter d'éventuelles particularités (état sanitaire, mue, parasites, etc.). Si possible, l'âge et le sexe sont également déterminés et finalement chaque oiseau est marqué individuellement avec des bagues métalliques ou parfois, avec des bagues de couleurs. Les données obtenues par la technique de capture et recapture fournissent des connaissances sur divers paramètres écologiques (saisons de reproduction, taille des populations, cycles de mue, probabilité de survie, etc.) Au cours de cette matinée, nous assisterons à une séance de baguage en accompagnant et en assistant l'équipe de réserve dans ses recherches. Nous pourrons prendre des photos des oiseaux et nous aurons aussi l'occasion de recueillir le pollen des becs de certaines espèces de colibris afin de l'analyser en laboratoire dans l'après-midi.

Après le dîner, vous aurez la possibilité de faire une sortie nocturne à la recherche de la faune locale, amphibien, reptiles et insectes.

Dîner et nuit à la réserve UPDC.

Guide naturaliste, activités mentionnées.

Jour 3 : Introduction à l'écologie vegetale

https://birding-experience.com/wp-content/uploads/2022/06/UPDC-Fougere-DSC09502-1240x700.jpg

Ce matin, nous ferons une promenade le long des sentiers de la réserve. Au cours de cette sortie, nous en apprendrons davantage sur l'écologie tropicale et nous pourrons également apprendre à identifier certaines plantes locales.

Après le déjeuner, nous aurons l'occasion de participer à l'étude du nectar. Ce projet est axé sur l'écologie de la pollinisation dans les écosystèmes tropicaux. Les relations entre les plantes à fleurs et leurs pollinisateurs sont d'une importance fondamentale dans ces écosystèmes. Dans de nombreux cas, les pollinisateurs utilisent les fleurs comme seule source d'énergie et le succès de reproduction des plantes à fleurs dépend en partie de la visite des pollinisateurs. Pour cette raison, la recherche sur l'écologie des différentes plantes à fleurs dans la réserve d’Un poco del Chocó est essentielle.

La production de nectar des fleurs est récupérée à l'aide de seringues puis à l'aide d'un réfractomètre, la concentration en sucre dans le nectar est définie. A partir de ces données, l'énergie des fleurs offerte aux pollinisateurs peut être calculée. En parallèle la fréquence des visites sur les fleurs par les pollinisateurs est enregistrée au moyen d'observations direct.

Dîner et nuit à la réserve UPDC.

Guide naturaliste, activités mentionnées.

Jour 4 : Coq de roche et recensement d'oiseaux

https://birding-experience.com/wp-content/uploads/2022/06/UPDC-Coq-de-roche-IMG_7979.jpg

En fonction des possibilités d’accès, nous partirons tôt le matin sur le site de parade du Coq de Roche Andin (Rupicola peruviana). Ces zones aussi appelées Leks sont le théâtre d'un impressionnant défilé de couleurs et de sons. Les mâles se rassemblent ici en groupes pour effectuer leurs parades nuptiales devant les femelles.

Si la saison n’est pas adéquate, Nous effectuerons un recensement d’oiseaux dans la réserve. Cette activité nous permettra de profiter de nos dernières observations et de compléter la liste des oiseaux observés. De plus, avec les données obtenues, nous contribuerons à la base de données de la réserve.

Après avoir profité une dernière fois de ce spectacle naturel impressionnant, nous déjeunerons dans la réserve et rentrerons à la capitale dans l'après-midi.

Dîner et nuit libre.

1 1

Guide naturaliste, activités mentionnées, transport de retour à la capitale

Dates des prochains départs

Vous souhaitez une date de départ personnalisée ? Contactez nous Demander une date personnalisée

Prix par personne

Vous êtes un groupe de voyageurs et souhaitez un tarif spécial ? Contactez nous Demander un tarif personnalisé

Non inclus

Activités à ajouter en fonction des dates et programme

Rondes mixtes

On trouve fréquemment des rondes mixtes d'oiseaux dans les forêts tropicales. Ce phénomène écologique consiste en le regroupement d’individus de différentes espèces d'oiseaux qui traversent la forêt à la recherche de nourriture. Dans ces groupes mixtes, chaque espèce emploie une stratégie distincte de survie. Il n’y a ainsi pas de compétition au sein d'un même groupe. L'avantage de ces communautés est la réduction du risque de prédation, tout en facilitant la recherche de nourriture. La formation de ces rondes mixtes peut être très variable et dépend des territoires. Cette recherche est axée sur la composition, la structure et la formation de ces rondes dans la réserve et dans l'environnement.

Abreuvoirs des colibris

Dans les forêts tropicales de montagne de l'Equateur, l'utilisation d'abreuvoirs est courante pour attirer les colibris et faciliter leur observation. Mais les conséquences de leurs utilisations sont mal connues. Quel impact sur la pollinisation ? Quelles conséquences sur le succès de reproduction des plantes pollinisées ? Cet aspect n'a pas encore été suffisamment étudié. A Un poco del Chocó, nous avons analysé les impacts possibles de ces abreuvoirs à colibris sur l'environnement.

Travaux d'identification

La biodiversité de la réserve Un poco del Chocó n'a pas encore été étudiée dans sa totalité. Il est donc très important de continuer à d'identifier les espèces animales et végétales présentes. Afin de faciliter la reconnaissance des différentes espèces aux futurs visiteurs de la station, nous avons développé des guides de terrain pour certains groupes d'animaux ou familles de plantes. De plus, des listes d'espèces sont en cours d'élaboration.

Projet de caméras pièges

Plusieurs caméras pièges sont utilisées pour identifier l'activité des mammifères et des oiseaux dans différentes parties de la réserve. Une fois par semaine, les caméras sont relevées pour changer les piles et retirer les cartes mémoires. Les données sont ensuite analysées au travers de l’identification des espèces photographiées.

Écologie des insectes

Les insectes sont sans doute le groupe faunistique les plus abondant et le plus diversifié. C’est une des raisons pour laquelle, de nombreux aspects écologiques des insectes tropicaux n'ont pas encore été étudiés. Au travers d’une méthodologie de recherche et dans de petits projets scientifiques, il est possible d’étudier le comportement, les préférences alimentaires et la reproduction de ces espèces. Toutes les propositions de recherche sur ce sujet sont les bienvenues.

Projet sur les lépidoptères

Comme beaucoup d'autres insectes, les lépidoptères peuvent généralement être identifiés sous leur forme adulte de papillon. Mais cela est beaucoup moins vrais pour les stades juvéniles des lépidoptères. Il est souvent impossible de déterminer l’espèces d’une chenille. Un projet est donc en cours dans la réserve pour prélever des chenilles et des nymphes de lépidoptères avec leurs plante hôte. Il est ainsi possible de suivre les différentes phases du développement et d’associé les individus adultes aux stades juvéniles.

Crédits Photo : Reserve Poco de Chocó

Caractéristiques du voyage

Thème du voyage

Voyage scientifique

Condition physique

Modéré

Meilleure saison

Lodges standard
Personnalisez votre voyage avec Birding Experience

Recevez notre brochure

Recevez notre brochure - Birding Experience




    Personnalisez votre voyage